Voeux du Maire 2020

Cèdre ou pas cèdre ? Telle était la question !

A l’occasion de l’inauguration, le 27 mai 1976,  du Monument de la Réconciliation par Pierre Messmer, député de la Moselle et ancien premier ministre et Jean-Nicolas Ancillon, maire, la municipalité avait planté un cèdre. En 44 ans, cet arbre magnifique a bien grandi et, déployant ses branches majestueuses, il a fini par accaparer l’espace, cachant à la vue, depuis le haut de la rue du 3 juin, la splendide œuvre du regretté Amilcar Zanoni. Quel dilemme ! Fallait-il l’abattre pour libérer la vue et mettre en valeur le monument ou fallait-il le laisser croître librement ? Les spécialistes que nous avons consultés nous ont assuré que ce type d’arbre avait une croissance rapide et qu’il grandirait encore jusqu’à atteindre la hauteur impressionnante de 25 à 50 mètres tout en étalant ses branches à l’horizontale. Sa grande envergure, sa hauteur, les risques liés à ses racines superficielles et ses branches cassantes constituaient autant d’inconvénients majeurs à sa préservation dans cet endroit très fréquenté. Par ailleurs, comme son développement aurait, progressivement, caché complètement notre monument symbolique de la réconciliation, nous avons dû nous résoudre, la mort dans l’âme, à le couper. Dès que ses racines auront été extraites, il sera remplacé par un arbre moins envahissant et s’intégrant parfaitement dans le site.

Salon Urbest 2020 à METZ

Après le prix “coup de cœur 2019” attribué par le jury mosellan du concours des Villes & Villages Fleuris, la commune a encore une fois été mise à l’honneur lors du salon Urbest 2020 qui s’est tenu dernièrement au parc des expositions de Metz. Une conférence avait été organisée par le Département de la Moselle à destination des décideurs et responsables communaux sur le thème du changement dans les espaces verts et des nouveaux enjeux pour les communes. C’est ainsi que Yannick CENSIER et Georges STEINMETZ ont été invités à exposer à cette assemblée de spécialistes comment les services municipaux géraient la problématique de la restriction d’eau dans l’entretien des espaces verts et quels étaient les effets bénéfiques de ces nombreuses initiatives.

75ème anniversaire de la Libération de Bambiderstroff

La municipalité, aidée par un groupe de bénévoles, a décidé de commémorer dignement le 75ème anniversaire de la Libération en érigeant une stèle à la mémoire des 23 GI’s tués. TOPO 75e anniversaire Liberation cliquer sur le lien

INAUGURATION DE LA SALLE D’EXPOSITION AU FOYER ET VERNISSAGE DES PEINTURES DE M. PUCCI ET SCULPTURES M. FLAMENT

En fin de matinée du dimanche 13 octobre dernier a été inaugurée, dans l’ancienne bibliothèque au-dessus du foyer, l’exposition d’une partie des œuvres de nos artistes locaux Jorge Pucci et Fabrice Flament.

Originaire de Santa Fe en Argentine où il a fréquenté, dès l’âge de 15 ans, l’école des Beaux-Arts, Jorge Pucci a dû, en 1977, fuir son pays où sévissait la dictature du régime des colonels avec ses cruelles violations des droits de l’homme et ses très nombreuses victimes. Avec l’aide d’Amnisty International, il s’est installé en France et habite notre village depuis 2013. Son art s’exprime dans des personnages et des portraits hauts en couleur et la peinture comble ses longues journées de retraité autant qu’elle réjouit nos yeux.

Alors que Jorge Pucci crée des œuvres chatoyantes, Fabrice Flament, quant à lui, redonne vie à des anciens outils, à des objets destinés à la ferraille et en fait des œuvres artistiques remarquables. Cet autre habitant du village n’est pas un inconnu puisqu’il est 2e adjoint au maire et s’occupe plus particulièrement des associations, des forêts et des animations. C’est de lui que vient notamment l’idée des chalets de Noël, celle des projections sur écran géant des grands événements sportifs et celle du Bambi Métal Fest. On se demande où va s’arrêter sa créativité car, avec des boulons et d’autres vieilles ferrailles, il peut réaliser un couple enlacé regardant tendrement son nouveau-né, une danseuse dont le charme n’a d’égal que sa légèreté, une déesse de la mort à la silhouette affriolante et une tête effrayante ou un superbe destrier, grandeur nature, soudé avec plus de 600 fers à chevaux !

Bravo les artistes et bonne continuation !

Succès de la projection d’images anciennes de la photothèque

C’est un public nombreux (près de 90 personnes) qui a apprécié à juste titre la projection d’une partie des photos anciennes de la photothèque l’après-midi du dimanche 13 octobre dernier au foyer.  Classée en 11 thèmes, la vie des habitants du village entre la fin des années 1800 et la fin des années 1970 a été relatée au travers de 330 photos parmi les quelque 700 déjà rassemblées en mairie grâce aux habitants qui y sont venus faire scanner leurs vieux clichés.

Que de souvenirs ont été ranimés à la vue de ces scènes familières de ce “bon vieux temps” ! Le temps du labeur, le temps de la prière, le temps du repos, le temps de la fête !

Tous ont pu se rendre compte à quel point il est important voire primordial de rassembler ce patrimoine commun si précieux qui dort souvent au fond de nos armoires, de le classifier, de le préserver pour le transmettre ensuite aux générations futures.

Elles sont, en fait, peu nombreuses les photos retraçant le travail pendant cette période. On ne se photographiait pas en travaillant, on travaillait ! Et les appareils photo étaient rares aussi.

Nous continuons notre collecte afin d’enrichir encore davantage ce trésor du village. Aussi, soyez nombreux à prendre un peu de votre temps pour jeter un œil dans vos anciennes photos, pour nous les ramener en mairie afin que nous puissions les scanner avant de vous les rendre, intactes.

Ainsi nous avons peu de photos de la fête foraine à l’époque où elle se déroulait entre la boulangerie Mayer et le café Chillès, nous avons peu de photos de ce carnaval pourtant si présent dans nos têtes, nous n’avons aucune photo de la société théâtrale sur scène, du maréchal ferrant Joseph Haenlé, de l’entreprise de bâtiment Narcisse Tomasella, de l’artisan peintre Joseph Karcher, etc

C’est un gros travail et une lourde tâche mais, ensemble, nous les mènerons à bien !

Merci encore à ceux qui nous ont déjà aidés, merci déjà à ceux qui vont nous aider demain !

 

La maquette du P. O. du Bambesch est restaurée et son créateur est retrouvé en région parisienne

Après l’avoir retrouvée, stockée en plusieurs morceaux, dans un local de la mairie, Jean-Luc FRANCOIS, notre maire, a, pendant plusieurs mois, rénové la maquette du Bambesch. Il a recollé des éléments cassés, renforcé la structure, plastifié les différentes affichettes et surtout électrifié l’ensemble pour que les diodes lumineuses s’éclairent aux différents lieux d’observation. Il a fait en sorte que l’installation puisse être facilement déplacée et installée n’importe où grâce notamment aux câbles électriques amovibles et aux pieds rabattables.

A la suite d’un article paru dans le Républicain Lorrain, le créateur de la maquette dont on avait perdu la trace a pris contact avec le maire. Son ex-femme, habitant la région de St-Avold, avait vu l’article et le lui avait transmis. Après plusieurs visites de l’ouvrage, Didier Bourgeois, maquettiste professionnel et passionné d’histoire, avait réalisé cette maquette il y a 30 ans et l’avait offerte gracieusement à la mairie. Il a été heureux d’apprendre que son œuvre n’avait pas disparu et va même réaliser certaines pièces qui avaient été cassées ou perdues pendant ces trois décennies.

Félicitons ces deux artisans pour avoir, d’une part, créé et, d’autre part, restauré cette maquette très fidèle et réaliste de notre patrimoine historique local.

Enrochement virage Menter

A l’occasion d’une réunion en mairie avec les autres riverains de la Menter sur le problème des crues de ce ruisseau, Pascal Muck avait émis une théorie selon laquelle un aménagement du virage à 90° que forme la Menter au droit de sa propriété permettrait de maintenir la vitesse du flux, de ralentir l’envasement du lit entre ce virage et le pont de la RD 74, et, par là, de diminuer la hauteur des crues.

L’expérimentation de cette théorie sur “le terrain” a permis de mettre à nu la base du mur de soutènement de la rue de Laudrefang. On a ainsi pu constater que les turbulences formées par le ruisseau avaient commencé à éroder la fondation de ce mur et, qu’à un endroit, on pouvait même y enfoncer le manche entier d’une pioche.

La municipalité a donc décidé, avec le concours du technicien du syndicat des 3 Nieds, de préserver cette construction en faisant procéder à l’enrochement du virage. Cette opération a été réalisée tout récemment par l’entreprise Bertrand de Solgne, spécialisée dans les travaux d’aménagement de rivière.

Bambi Air Club 20ème anniversaire

A l’occasion de son 20e anniversaire, le Bambi Air Club avait organisé deux journées portes ouvertes les 1er et 2 juin 2019 sur le site du Bambesch. De nombreux amateurs ont ainsi pu profiter d’un baptême de l’air pour voir notre belle région d’en haut ! Le club avait également invité les pilotes d’autres clubs à un petit-déjeuner aéronautique le dimanche matin : des pilotes venus de tout le Grand Est, de Belgique et d’Allemagne se sont relayés autour d’un buffet bien garni et, par moments, ce sont plus de 40 avions qui stationnaient sur le bord de la piste !

” 1 libellule “

Engagée dans la démarche ” zéro pesticide ” en signant  la charte régionale d’entretien des espaces communaux, la municipalité vient de se voir attribuer sa première “libellule”, distinction qui récompense les “communes nature”.

Nos deux spécialistes des espaces verts, Yannick CENSIER et Aurélien ATTON mettent cette démarche en pratique au quotidien dans l’entretien des espaces publics du village. C’est le cas, en autres, avec l’essai de mise en place de sedums entre les tombes du cimetière ou le paillage des végétaux.

“de l’ombre sur la plaine de jeux”

Il est de tradition, dans certaines familles, de planter un arbre à l’arrivée d’un nouveau-né. La municipalité a voulu que les nouveau-nés de 2019 puissent faire leurs premiers pas puis gambader à l’ombre sur la plaine de jeux, rue des près. C’est ainsi que l’entreprise Thielen de Longeville-lès St-Avold a planté, il y a quelques jours, 9 catalpas boules aux abords des balançoires et autres jeux de cet espace situé près des écoles. Les nombreuses familles qui le fréquentent régulièrement pourront profiter, dès l’été prochain, de la fraîcheur de leurs frondaisons et cet endroit deviendra bien vite un lieu de rencontre, de convivialité et de détente encore plus accueillant.

Journée des Déportés

Journée de commémoration du souvenir des déportés
Dimanche 28 avril dernier a eu lieu la commémoration du souvenir des Déportés.  Une messe a eu lieu à 10 h 30, suivi à 11 h 30 d’un rassemblement devant le monument aux morts à l’initiative de la municipalité, habitants et délégués des associations ont écouté le message national. Quelques enfant de l’école sont venus chanter la marseillaise.

Vœux du Maire

La cérémonie des vœux du Maire s’est déroulée le mercredi 16 janvier 2019.

 

Discours Voeux AU maire 16 01 2019

Discours Maire Voeux 16 01 2019

 

STOP aux REJETS POLLUANTS dans la NATURE

Fin novembre, un habitant de la rue Pierre Klein a jeté dans son évacuation un produit  chimique polluant. Alertée, la commune a aussitôt prévenu gendarmes et pompiers qui se sont déplacés sur le cours de l’Albach pour y installer des barrages filtrants et des buvards spécifiques pour bloquer au maximum ce produit. Celui-ci avait néanmoins déjà pollué 500 mètres du ruisseau causant une mortalité importante de la faune aquatique. C’était déjà arrivé sur le ruisseau de la Menter puis du Filbach et de la Nied à cause d’un habitant qui avait nettoyé son toit avec de l’eau de javel. Nous demandons donc avec insistance aux habitants de ne plus rejeter de polluants dans la nature et de ramener ceux-ci à la déchetterie qui les collecte et les fait traiter. Le bon fonctionnement de la station d’épuration est également impacté par ces rejets qui détruisent les bactéries faisant partie du processus de traitement des eaux usées.                                                                                                              MERCI donc à vous tous de nous aider à garder notre village et notre planète “Grandeur Nature”.

99e anniversaire du doyen et noces de platine

Une délégation municipale s’est rendue au domicile du doyen du village, M. Michel PENNERAD, pour le féliciter pour son 99e anniversaire, lui remettre un panier garni et lui donner rendez-vous en 2019 pour le fêter comme premier centenaire de la commune !

Le sympathique couple venait de fêter, avec sa discrétion habituelle, ses noces de platine après 70 ans de mariage. C’est en effet le 8 novembre 1948 que Michel avait épousé Marguerite Crumbach. Ils ont eu le bonheur d’avoir deux filles, Marlène et Janine,  3 petits-enfants et 5 arrière-petits-enfants. Mineur à la retraite, Michel était aussi trésorier des pompiers et des premiers guides du Bambesch.

Challenge de quilles François Lavergne

Se déroulant sur les pistes de la Quille Sportive de Faulquemont, l’édition 2018 du challenge de quilles François Lavergne, organisé par le D.U.F. pour les élus des conseils municipaux des villages de la communauté de communes, a été remportée brillamment par l’équipe de Bambi composée de  Nathalie Flament, Gwladys Folschweiller, Béatrice et Georges Steinmetz. Il s’agissait pour l’équipe de s’approcher le plus possible du total de 440 quilles à la fin de la partie. Mission accomplie pour nos joueurs qui ont totalisé… 440 quilles très exactement !

Repas des anciens le 25.11.2018

Dimanche 25 novembre dernier, une cinquantaine d’aînés de la commune se sont retrouvés au foyer pour le traditionnel repas annuel offert par la municipalité;

Après la photo de groupe et le mot d’accueil du Maire, ils ont pu déguster un délicieux menu mitonné par notre habituel chef Eric Bordin et se détendre en dansant sur les airs d’Adam Salata.

Les doyens de la salle, Mme Mathilde TOMASELLA (92 ans) et M. Maurice FREUDENREICH (89 ans) ont été honorés et se sont vus offrir un panier garni par la municipalité.

La projection d’une trentaine de photos anciennes a permis à la municipalité de montrer l’importance qu’elle attache au projet de photothèque municipale. Son but est de scanner un maximum de photos anciennes pour pouvoir les sauvegarder et les transmettre aux générations à venir.

Le café et le gâteau (offert par la boulangerie Jacob) sont venus clôturer cette sympathique manifestation dont les invités ont eu du mal à partir tant l’ambiance était chaleureuse.